#Retourdemarché suite au Rendez-vous des petits producteurs par la ferme Fauvarque du 4 février 2020

#cestquedubonheur et c’est à côté de chez nous 🥰

Février encore dans l'hiver...

Février fade et sans couleur?


Je vais vous montrer dans cet article, que les produits locaux, de saison restent colorés, et apportent du peps dans les assiettes en cet fin d'hiver...


Le rendez-vous des petits producteurs organisé par la ferme Fauvarque, prend place chaque premier mardi du mois, de 16h30 à 19h, à la Ferme Pétillon au 5, rue René Lefebvre à Lamain (BE).

avec Isabelle Fauvarque, 14 janvier 2020

C'est une histoire de famille. Isabelle et sa fille Camille Fauvarque sont aux manettes du marché. Il y a même la mamie Liliane, la maman d'Isabelle, qui tient un stand. Elles nous accueillent pour le marché dans la ferme familiale, la ferme Pétillon qui est également gîte rural.

Le rendez-vous était à l'origine une vente de colis de viande de boeuf par la ferme Fauvarque. Puis des producteurs et artisans sont venus se rajouter pour former ce beau rendez-vous.






Mes achats du 4 février 2020

Chez nous, pas de problématique avec le sempiternel « qu’est-ce qu’on mange ce soir? »

On mangera forcément de saison (vous avez vu ces couleurs?) et sain! On cuisinera avec ce qu’on a!

Et cette dernière phrase a tout son sens. Dans le sens que chez nous, on trouve les recettes en fonction des produits locaux et de saison que nous avons ramené à la maison. Et non, on ne se creuse pas les méninges très longtemps... Entre les petits trucs et astuces partagés au marché, entre les petites recettes qu'on peut voir passer de ci de là, les émissions de cuisine à la TV, les livres de cuisine et magazines sur les étagères, il y a vraiment de quoi faire simple, rapide et bon pour toute la famille.

Et figurez-vous qu’il y a de quoi faire...


Chez nous, on continue de consommer de la viande. On pourrait nous qualifier de flexitariens. Nous avons diminué notre consommation au profit d'une matière de qualité. Idéalement, nous connaissons l'éleveur, idéalement nous savons que la bête est sortie paître dans le pré. Idéalement, nous savons que l'éleveur a pris soin de sa bête.

A la ferme Fauvarque, c'est Isabelle qui prend soin de ses bêtes. A la ferme Fauvarque, vous pouvez acheter en direct vos colis de viande. A la ferme Fauvarque, il y a Camille et son ami qui vous feront, lors de ce rendez-vous, des burgers minute avec un maximum d'ingrédients locaux.

Ma tarte au pourpier, 6 février 2020

Côté légume, j'ai découvert le pourpier de la ferme blanche - Le jardin des papillons (basée à Esplechin, BE). Isabelle, la maraîchère, m’a conseillé d'en faire une tarte, une soupe ou une poêlée.

J'ai donc fait, comme à mon habitude, ma pâte brisée maison et j'ai fait mon appareil avec les oeufs de nos poules.

=> nos poules, de leur petit nom Cérès et Circé, sont des poules de réforme que nous avons récupérées grâce à l'association les ch'tites cocottes & Cie. Il s'agit de poules qui étaient destinées à l'abattoir et que l'association sauve.




Avec le chou, toujours de La ferme blanche (Esplechin, 🇧🇪) ça sera poêlée (une recette conseillée par la maman de la Maraîchère, je crois que ma maman et ma grand-mère en faisait 😊)

➕ pain fait par la Boulangerie Delrue Frères (Blandain, 🇧🇪) au village voisin du marché.

Tchaï Latte maison, 6 février 2020

Mon petit plaisir à moi et rien qu'à moi : un tchaï latte maison avec le lait de la ferme Liliane et Philippe Vanhee (Moulbaix, BE)










Et si on n'a pas le temps de cuisiner le soir? Comme moi quand je rentre du marché?


La flamiche aux oignons et lardons des Gourmets du Bois

Je ne pourrais pas rentrer sans les tacos 🌮 ou flamiches (aux oignons et lardons sur la photo) de Les Gourmets Du Bois qui cuisinent avec un maximum de matières premières locales.















Et le gaspillage alimentaire dans tout ça?

Chez nous, pas de « j’aime pas », pas de « j’en veux pas » par les enfants. On apprend à se servir des quantités raisonnables et on se resert si besoin. On goûte, on mange de tout et on a le droit de ne pas aimer.

Si jamais nous avions des restes, ça ferait une très belle gamelle pour le lendemain. Et si après ça il devait vraiment y avoir du surplus, nous congélons les parts restées non mangées. Sinon, c'est Cérès et Circé, nos poules qui seraient ravies ou Sonate, notre chien.


Vous souhaitez apporter un complément d'information à cet article? Vous souhaitez réagir? N'hésitez pas à le faire en commentaires! Consommer Responsable et Local c'est fonction de la personnalité de chacun, des valeurs auxquelles on adhère, de l'histoire personnelle, de ses compétences,... Tout partage enrichit les autres. Contactez-moi sur www.plainedegouts.com ou par téléphone au +33 (0) 6 08 78 12 46 ou ophelieverse@gmail.com, retrouvez-moi sur ma page facebook https://www.facebook.com/plainedegouts/ où cet article sera partagé ainsi que sur mon compte personnel où je serai ravie de cnnaitre votre vision de la consommation Responsable et Locale et de vous découvrir : https://www.facebook.com/overse

106 vues0 commentaire